KAIZEN, des petits pas pour parler d’argent !

KAIZEN, des petits pas pour parler d’argent !

Sous la pression d’un rythme sans cesse accru, des individus font face au monde sans pouvoir l’habiter et sans parvenir à se l’approprier. Là dessus, réussir sa vie deviendrait une nouvelle injonction ? Une pression supplémentaire encore  ?

 

L’IKIGAI défend l’idée que si l’on EST aligné dans tous ses domaines de sa vie, travailler devient oeuvrer. Que FAIRE et AVOIR deviennent une conséquence du déploiement harmonieux de notre ETRE, y compris dans le domaine professionnel.

Transformer sa passion en profession n’est pourtant pas chose simple. C’est pourquoi nos talents restent très/trop souvent une passion dans le domaine des loisirs que l’on sépare scrupuleusement de son travail, car le mot travail mot vient du latin tripalium, qui veut dire torture.

Le travail et surtout l’argent sont-il un sujet tabou ? Ou bien le fonctionnement de notre économie réputé difficile pour la majorité d’entre nous ? Trouver un modèle économique est-il un passage obligé de la définition de son IKIGAI ?  Clarifier son rapport à l’argent ferait donc aussi partie du chemin ?

 

Nous faisons tous volontiers la liste ce que nous aimons, avec un peu de modestie nous parvenons à reconnaitre nos talents et nous sommes souvent motivés pour contribuer à un monde meilleur…

Mais quand il s’agit faire entrer la question de l’argent dans notre diagramme de l’IKIGAI, nous sommes nombreux à ressentir une sérieuse baisse d’énergie ! Et d’ailleurs, les coach sont souvent maladroits à nous remettre en selle sur ce thème. Ils ne trouvent pas les bons mots. Les questions qui sont sensées nous aider à nous interroger sur ce cercle sont souvent plombantes juste alors qu’on se prenait à rêver d’un projet pro-perso tellement réjouissant !

 

Le cerveau humain est programmé pour résister au changement. face à la peur, il ne propose qu’une alternative : Fuir ou Combattre… La voie du KAIZEN (« changement-meilleur » = amélioration continue) ou technique des petits pas permet de recâbler le système nerveux, et de lever le blocage qui paralyse notre enthousiasme et notre créativité.

 

Alors, pour faire redescendre la pression, essayons d’aborder le cercle de l’IKIGAI lié à l’argent – à petits pas – selon la voie du Kaizen !

 

1. « Ce pour quoi je peux être payé » peut être remplacé par « Comment je peux agir » et le fait que mes actions puissent être rémunérées n’est pas une nécessité. Parfois, on n’a pas besoin d’argent pour agir.

 

2. Si l’on remplace le terme ARGENT par celui d’ACTION, c’est concret, et adapté pour l’IKIGAI des enfants, des retraités et des rentiers. Cela englobe aussi les activités bénévoles, et bien sûr toutes celles qui n’ont pas vocation de nous rémunérer.

 

3. Si notre activité nécessite d’être rémunérée, nous pouvons définir le niveau de rémunération attendu. Chacun est libre de définir le niveau de rémunération qui est acceptable pour lui et de le faire évoluer dans le temps pour qu’il soit confortable aux différentes périodes de sa vie.

 

4. Nous pouvons aussi confronter nos actions et activités au prix qu’il faudra payer pour les réaliser. Si nos activités ont un coût, il vaut mieux le connaitre afin de pouvoir l’assumer.

 

5. Il sera plus créatif de construire le modèle économique de son entreprise pour peu que nos leviers d’actions puissent être disruptifs, Cela arrive quand notre entreprise se trouve sur un marché sans concurrence et que la valeur apportée au client est unique. Si nous créons une entreprise à partir d’un IKIGAI unique, nous aurons imaginé un business tellement original qu’il développera sa valeur dans ce que W Chan Kim & Renée Mauborgne ont appelé l' »Océan Bleu« .

 

Une stratégie Océan Bleu met 3 critères au centre de sa réflexion :

– La valeur apportée au client répondra à des besoins émergents

– Le produit et ses options seront innovants et inédits sur leur marché

– La réduction des coûts sera possible grâce à la redistribution des rôles en interne et la suppression des services inutiles

 

Expérience personnelle :

Ici mon petit personnage est inspiré par son rêve et il arrose une plante en pot. Cette plante a pris la forme de son IKIGAI et elle a déjà bien grandi ! L’engagement est une valeur forte de la Bastide IKIGAI, la réalisation de mon projet professionnel m’a déjà demandé beaucoup de résilience, beaucoup de patience et beaucoup de travail. J’ai sûrement même déjà déployé une force hors du commun pour lui permettre de sortir de terre ! Mais c’est une activité économique, et elle ne pourra donc se soustraire aux alinéas 3 et 4.

J’espère toutefois avoir imaginé un lieu de travail alternatif dont les multiples composantes offrent une valeur unique. Et qu’il fasse partie de cet Océan Bleu !

 

 

Bastide IKIGAI est un espace de coworking inspirant à Aix en Provence ouvert en janvier 2023. La réalisation de mon projet et la rénovation de ce lieu m’ont pris plusieurs années. Vous pouvez le voir en photo, et même en vidéo… Mais c’est encore mieux de le VIVRE en vrai ! Ne pas hésiter à venir visiter la Bastide IKIGAI – 13090 Aix en Provence.

 

 

 

 

 

 

 

Vivre son IKIGAI : çà vaut de l’OR !

Vivre son IKIGAI : çà vaut de l’OR !

A quoi je me connecte… quand je me déconnecte ? Comment c’est quand c’est simple ?  Le monde a tellement besoin de simplicité dans notre société si complexe !

 

« Etre ici et maintenant », c’est le 5° pilier de l’IKIGAI, c’est celui qui fédère tous les autres.

 

Faire ou ne rien faire, mais prendre ce RV avec soi : Ce moment est gratuit, marcher, méditer, écrire, dessiner, colorier, couper les légumes, se faire un thé, nager, jardiner, travailler… ou comme ici, offrir des graines aux oiseaux, prendre le temps de choisir les fleurs du jardin pour en faire un bouquet.

 

« Se réjouir des petites choses »… C’est un autre pilier important de l’IKIGAI.

 

Vivre selon son IKIGAI, c’est être capable de tirer profit de toutes les situations qui se présentent au quotidien et se réjouir des petites choses ou de ces petits moments qui ont une grande valeur mais qui n’ont pas de prix : Observer la nature qui se transforme au fil des saisons, remarquer cette jolie vue que l’on aime, apprendre au hasard d’un échange imprévu, quelque chose de nouveau qui nous éclaire… Multiplier ces expériences, c’est aussi cela cultiver son IKIGAI !

 

A la bastide IKIGAI, il est possible d‘étirer ce temps qui nous manque tant, il y a sur place tant de petites choses à faire ou à observer qui nous prodiguent de la joie ! Si mon IKIGAI se profile, je mets quelques chances de mon côté pour le reconnaître et pour le cultiver :

 

– Chemin faisant et sans rien faire  : Libre d’entrer en résonance avec la beauté, ou avec la nature, libre de nous laisser toucher par une petite chose que l’on n’a pas prévue, et qui soudain résonne en nous.

 

– Chemin faisant et au gré des tâches simples du quotidien : Identifier et faire de la place à celles qui sont des sources d’enchantement. La vie passe à un autre niveau, l’énergie psychique n’est pas orientée sur la poursuite de récompenses externes, elle favorise l’épanouissement du soi. Ces activités sont dites « autotéliques » (auto = soi et telos = but).

 

– Au fil d’une journée de travail, la bastide nous aide à trouver le style de vie qui nous convient. Au gré de nos mouvements, elle favorise la réalisation d’expériences optimales et elle nous apporte à la fois détente et incitation au travail…  C’est donc un lieu idéal pour cultiver notre IKIGAI !

 

ENSEMBLE pour conjuguer nos talents avec les vôtres et nous enrichir chaque jour de cette expérience

AGILES pour déployer en continu de nouvelles ressources & cultiver notre bien-être au travail

ENGAGÉS à faire vivre une grande maison de travail inspirante où tout est disponible comme par magie

 

Bastide IKIGAI est un espace de coworking inspirant à Aix en Provence ouvert en janvier 2023. Vous pouvez le voir en photo, et même en vidéo… Mais c’est encore mieux de le VIVRE en vrai ! Ne pas hésiter à venir visiter la Bastide IKIGAI – 13090 Aix en Provence.

Suivre la boussole de son IKIGAI !

Suivre la boussole de son IKIGAI !

Le FLOW se vit à l’intersection des 4 cercles de ce diagramme de VENN que nous voyons dessiné en doré sur cette image  C’est un état totalement centré sur la motivation. Motivation qui va de pair avec l’idée de bien orienter son désir grâce à la boussole de l’IKIGAI.

Je vous invite donc à repérer ces moments de FLOW pour ensuite essayer de les recréer !

En état de FLOW :

  1. On est complètement impliqué dans sa tâche (concentré)
  2. On éprouve une sensation de joie intense comme si on était hors de la réalité
  3. Tout est hyper clair, on sait ce que l’on a à faire et on le fait hyper bien
  4. Tout parait super simple et totalement à notre portée
  5. On est hyper serein, notre égo est mis de côté
  6. On ne voit plus le temps passer
  7. On est ultra motivé sans besoin de reconnaissance

 

Dans cet état de FLOW, les émotions sont contenues et canalisées au service de la performance, en pleine coordination avec la tâche qui s’accomplit. Les situations et les actions à réaliser semblent se présenter de façon très claire comme dans un état de grâce.

Favoriser le FLOW, c’est favoriser cet état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité, qu’elle se trouve dans un état maximal de concentration, d’engagement et de satisfaction dans son accomplissement.

 

Où en sommes-nous de notre IKIGAI ?

Sommes-nous à la fois bien ancrés et bien inspirés comme sur l’image proposée ici ? Connaissons-nous souvent des états de FLOW dans nos journées de travail ? Dans notre vie personnelle ?

Si nous sommes bien alignés avec notre IKIGAI personnel, nous devrions pouvoir revivre très facilement et très souvent ces états de grâce !

Si nous sommes en quête de mieux formuler notre IKIGAI personnel, repérer les moments où nous vivons cet état de FLOW peut nous aider à identifier ce qui nous motive vraiment !

Si nous ne nous rappelons pas avoir vécu récemment cet état de FLOW, alors c’est que nous nous sommes oubliés, égarés, et qu’il y a urgence à nous reconnecter à la boussole de notre IKIGAI !

 

Interroger son IKIGAI, perdre son chemin puis le retrouver, est assez normal. La vie nous bouscule. Mais lorsqu’on est fatigué, contrarié ou stressé… c’est peut-être le bon moment de re-examiner tout ce nous réalisons chaque jour et comment ! On peut le faire simplement grâce à la Boussole de l’IKIGAI et doucement retrouver le sens de sa vie.

 

Les états de FLOW que nous recherchons peuvent être FACILITES grâce à notre immersion prolongée dans un environnement porteur, la Bastide IKIGAI a été pensée pour contribuer à :

PRESERVER son ENERGIE  : Trouver facilement une place pour se garer sans la chercher, commander un repas de qualité ou boire un café sans se ruiner… prendre le temps de partager avec authenticité et se sentir en confiance.

AUGMENTER son ENERGIE : Evoluer dans un lieu où règnent la beauté et l’harmonie, que notre regard se porte au loin ou qu’il s’attarde sur le plus petit des objets qui nous entourent… L’harmonie est présente aussi dans la simplicité des rapports humains.

CONCENTRER son ENERGIE sur ce qui est important pour nous. S’isoler, accéder au calme ou se réunir pour apprendre et partager. Profiter de l’espace, de la nature et du vide, pour s’inspirer et pour créer…

La bastide IKIGAI pourrait bien devenir votre IBASHO, un havre de paix où se ressourcer !

IBASHO en japonais signifie littéralement « un lieu où l’on peut être soi-même« . C’est un lieu où votre cœur se sent en paix, où vos pensées et vos émotions sont en harmonie avec votre environnement. Vous vous y sentez détendu et authentique.

Bastide IKIGAI est un espace de coworking inspirant à Aix en Provence ouvert en janvier 2023. Vous pouvez le voir en photo, et même en vidéo… Mais c’est encore mieux de le VIVRE en vrai ! Ne pas hésiter à venir visiter la Bastide IKIGAI – 13090 Aix en Provence.

 

 

 

 

Les marches vers son IKIGAI…

Les marches vers son IKIGAI…

Idée de « Commencer petit » : C’est un des 5 piliers de l’IKIGAI.

Marche après marche, il est possible de se rapprocher de qui l’on est, de réaliser ce que l’on aime faire, d’accepter que le chemin soit sinueux et de progresser à son rythme.

L’idée de « commencer petit » rejoint celle de découper la réalisation d’un objectif ambitieux en étapes plus petites donc plus faciles à atteindre.

La réalisation de ces étapes va jalonner notre parcours et ainsi nous éviterons le découragement.

Il y a bien sûr les grandes choses que l’on aimerait faire, mais aussi les petites choses que l’on sait faire et qui nous font du bien au quotidien. Elles nous mettent en chemin. L’IKIGAI est une philosophie du quotidien et prendre soin de son quotidien, c’est cultiver son IKIGAI.

Faire en sorte que le chemin vers un objectif soit aussi satisfaisant que l’idée qu’on se fait de sa réalisation concrète, qu’il nous procure de la joie, c’est ainsi que l’on cultive son IKIGAI.

Au fil du temps, peut être que l’objectif initial se sera transformé parce qu’il se sera accordé avec les expériences et la réalité que nous traversons, avec nous-mêmes qui progressons.

Peut-être que le résultat final sera différent, et peut-être même qu’il sera encore mieux !

 

Selon le scientifique japonais Ken MOGI, cinq piliers permettent de comprendre ce qui caractérise l’IKIGAI, la philosophie japonaise qui permet de donner du sens à sa vie.

Ces piliers font individuellement partie du socle de soutien qui permet de nourrir l’ikigaï. Ils ne sont pas exclusifs, exhaustifs ou hiérarchiques.

 

1er pilier ikigaï. Commencer petit

Pouvant être traduit par l’expression japonaise « kodawari » qui signifie obsession/ détermination, le premier pilier ikigaï est le fait d’avancer petit à petit vers ses objectifs de vie. Cette approche conduit à faire très attention à tous les petits détails, à commencer petit sans justifier d’effort pour des objectifs grandioses. Comme le feraient des enfants, il s’agit d’avancer avec ouverture d’esprit, beauté sensorielle et curiosité.

 

2e pilier ikigaï. Se libérer soi-même

Selon le deuxième pilier ikigaï, il est nécessaire de s’accepter tel que l’on en prenant conscience de ses propres compétences et valeurs. Cela suppose un état de pleine conscience permettant de vivre des expériences sensorielles uniques, comme le FLOW. Etre en état de flow, c’est être totalement absorbé par la tâche que nous sommes en train de réaliser.

 

3e pilier ikigaï. Rechercher l’harmonie et la durabilité

Le troisième pilier IKIGAI encourage la poursuite d’un objectif harmonieux et durable pour le collectif, à la fois pour la nature et les relations humaines. La durabilité et l’harmonie sont deux notions qui participent à la réalisation de toute véritable vocation.

 

4e pilier ikigaï. Se réjouir des petites choses

Le quatrième pilier ikigaï est le fait de se réjouir des petites choses de la vie. Pour cela, nous devons faire preuve d’une grande ouverture d’esprit en toute circonstance. Selon Ken Mogi, l’ikigaï apporte « solidité et résilience, deux forces vraiment indispensables quand un drame surgit ». Vivre selon son ikigaï, c’est donc pouvoir tirer profit de toutes les situations qui se présentent au quotidien et prendre du plaisir à chaque étape de ce qu’on vit.

 

5e pilier ikigaï. Etre ici et maintenant

Le dernier et cinquième pilier -qui fédère tous les autres- est celui de vivre ici et maintenant. C’est « chérir l’instant présent », comme le font spontanément les enfants. Le passé et le futur n’existe pas. Tout est possible et nous pouvons mieux vivre au quotidien.

 

Bastide IKIGAI est une proposition de soutien de notre IKIGAI au travail. C’est un espace de Coworking alternatif et inspirant, créé à Aix en Provence en 2023. Nous espérons qu’il rejoigne les aspirations des professionnels qui osent le choix conscient d’un lieu de travail différent pour leurs équipes et pour eux-mêmes. C’est un lieu à VIVRE, il nous donne des racines et des ailes pour bien orienter notre désir !

 

A la bastide, je cultive mon IKIGAI !

A la bastide, je cultive mon IKIGAI !

Rêve d’un environnement de travail différent, qui nous donnerait son énergie quand notre vie professionnelle est intense et un peu trop envahissante !

Passion pour l’agencement et l’aménagement des maisons mais aussi des lieux de travail qui sont aussi des lieux de VIE.

Joie de travailler dehors, sous le soleil de Provence. A Paris, où le soleil me manquait tant, j’avais déjà choisi des tables de jardin pour l’intérieur…

Besoin de nouer des relations simples, durables et authentiques. J’aime que les rencontres et les échanges se développent autour du travail.

Finalement, tout cela était déjà en moi depuis longtemps !

En 2018, quand j’aurais pu m’arrêter de travailler, j’ai décidé de réaliser cette Grande Maison de Travail. Un lieu idyllique pour de futurs clients mais aussi et peut-être d’abord et surtout pour moi !

 

Comment cette idée combine-t-elle les 4 cercles de mon IKIGAI ?

 

La Bastide IKIGAI est tout ce que j’aime : Une maison de charme dans la campagne aixoise à 2 pas du centre ville, baignée par la lumière de Provence où je pourrai voir se développer les projets de transformation humaine du monde de l’entreprise.

Créer ce lieu m’a permis d’utiliser ce pour quoi je suis douée : Réunir, assembler, combiner, conceptualiser, créer des espaces de travail harmonieux et agiles, à la fois efficaces et inspirants pour y faire se rencontrer professionnellement des personnes aux talents différents…

J’ai pensé que mon idée allait dans le sens de ce dont le monde a besoin : Nature, Beauté, Bien-être au travail, Efficacité, Inspiration & Partages en équilibre…

Et que cette idée pouvait être mon dernier « métier » :  Réunir des professionnels en quête de sens et leur proposer de vivre une expérience de travail à la fois réparatrice & inspirante : Partager un havre de paix pour soutenir l’évolution de leurs entreprises.

 

Le développement du Coworking allait m’aider à proposer

la location flex de bureaux vraiment différents,

et à faire de la Bastide IKIGAI une « Grande Maison de Travail »

 

En rendant flexible la location de tous ces espaces reconquis dedans & dehors, toutes sortes de personnes pourraient profiter d’y VIVRE en y travaillant ne serait-ce qu’un jour de temps en temps, un ou deux jours par semaine ou toute l’année…

Cette belle bastide allait avoir une nouvelle VIE et elle serait partagée par des professionnels de presque tous les horizons économiques du moment qu’ils n’auront pas besoin de stocker des marchandises ou des papiers.

 

Un maximum d’IKI-Solutions

grâce aux savoirs-faire de la Team Bastide IKIGAI

 

Audrey, Pierre, Isabelle, Philippe, Laury, Sophie… Tous ont une longue expérience professionnelle et de multiples talents. Ils ont aussi envie de changement et d’utiliser leurs qualités un peu différemment. La construction de notre écosystème est un cas d’école ! Chacun d’entre eux cultive son IKIGAI.

Mais je m’arrête là pour l’instant, ils nous dirons la suite dans un autre article !

Bastide IKIGAI est un espace de coworking inspirant à Aix en Provence ouvert en janvier 2023. Vous pouvez le voir en photo, et même en vidéo… Mais c’est encore mieux de le VIVRE en vrai ! Ne pas hésiter à venir visiter la Bastide IKIGAI – 13090 Aix en Provence.

 

 

 

 

 

 

 

l’IKIGAI comme source d’inspiration !

l’IKIGAI comme source d’inspiration !

Littéralement, “iki” signifie “vie” et “gaï” veut dire “qui vaut la peine”. C’est une vie dans laquelle l’on se sent “complètement aligné avec soi-même dans tous les domaines”, où l’on se dit “Je suis là où je dois être.”

« L’IKIGAI ne dépend pas d’un système de valeurs unique : il nait de la riche résonance d’un spectre de petites choses, et aucune ne sert un dessein grandiose en soi. »

Il n’y a donc pas un seul chemin vers l’IKIGAI, et chacun peut trouver le sien.

Dans la vie nous avons besoin d’évolution et par toujours de révolution. L’IKIGAI renforce simplement les intuitions que nous avons déjà en nous, le changement sera progressif et modeste, comme la vie elle-même…

 

Pour moi, l’IKIGAI est une source inépuisable d’inspiration.

Et c’est pourquoi j’ai appelé l’espace de travail que j’ai créé la Bastide IKIGAI.

 

Une bastide ancienne avec ses murs robustes, avec ses génoises et son toit à 4 pentes, ses tuiles anciennes, sa fontaine et son puits, son bassin, son cadran solaire… Et puis ses façades ocres enduites à la chaux, ses volets rouges foncés, ses terrasses, ses restanques et son terrain ceinturé de murs… Depuis toujours, les bastides conjuguent un art de vivre en Provence, entre convivialité et simplicité.

Leur charme réside aussi dans le jardin. La Bastide IKIGAI est entourée d’arbres centenaires qui la dépassent en hauteur : Ils nous donnent de leur ENERGIE. Une restanque plus bas, le champ qui est clos par un mur d’enceinte préserve notre horizon. On domine la ville toute proche mais on se sent déjà ailleurs, en pleine campagne aixoise.

La rénovation de fond en combles de cette belle propriété m’a pris beaucoup temps, et cela parle bien du 1er pilier de l’IKIGAI qui nous dit de « commencer petit »… Mais on pourrait se dire que cette bastide est un monument, et qu’il n’y a rien de petit dans mon idée de la transformer en lieu de travail ?

Avant de s’incarner dans cette bastide, mon idée a pris racine dans ma vraie vie, et dans de multiples expériences de ma vie personnelle et professionnelle. J’aime les maisons depuis l’enfance, et elles incarnent pour moi le toit et l’enveloppe, le support d’une expérience. Je connais beaucoup d’autres personnes qui sont inspirées par les voyages, alors que moi, je suis inspirée par les maisons depuis toujours. Je vois la maison comme l’ancrage d’une société humaine en miniature, une représentation symbolique d’idées plus grandes.

 

Quant à l’IKIGAI, je m’y suis intéressée dès qu’il a fait parler de lui en occident :

Source WIKIPEDIA : « Si le concept d’ikigai n’est pas nouveau, c’est surtout le livre 生きがいについて de Mieko Kamiya de 1966 qui l’a d’abord diffusé au Japon (pas de traduction à ce jour). Mais c’est principalement par le TED Talk de Dan Buettner de 2009 et surtout, en 2017, le livre Ikigai de Ken Mogi qui a été traduit en 29 langues, que le mot s’est diffusé en dehors du Japon. »

Le livre de Ken Mogi est celui que j’ai lu en 1er, et pas de symbole ni de fleurs dans ce livre, non, on y parle des 5 piliers de l’IKIGAI ce que je trouve beaucoup plus intéressant : la profondeur de ce qu’ils racontent des parties de nous, traverse le temps loin des effets de mode.

Le 1er pilier de l’IKIGAI « Commencer petit » prend tout son sens ici. Même si la bastide IKIGAI est un grand projet, elle est une une réalisation à petite échelle de mon idée de travailler mieux, et surtout, elle se pense au jour le jour et se construit petit à petit, ce qui s’accorde très bien à ma façon de l’imaginer et à ma façon de faire.

 

Le logo de Bastide IKIGAI est inspiré de la figure des cercles que nous connaissons en occident, mais j’ai choisi une vraie fleur, avec de nombreux pétales. Clin d’oeil à la nature qui environne la Bastide. Et puis, il y a un petit oeil sur un pétale à droite.  Ce petit oeil, c’est le mien mais aussi possiblement le votre… Peut-être que votre lien avec la bastide IKIGAI se fera par ce pétale seulement, celui-là ou un autre.. parce que c’est celui dont vous avez besoin en ce moment. Vous choisirez la Bastide IKIGAI parce que vous avez besoin d’un espace de travail différent.

 

Le 4ème pilier de l’IKIGAI parle de « se réjouir de petites choses », une foule de petites choses me réjouissent à la Bastide IKIGAI et elles forment le tout qui nous soutient, mais là aussi, peut-être que vous n’en apprécierez que quelques-unes. Et c’est bien comme cela. Elles sont le fruit de mon inspiration et ramenées ici et là comme de petits trésors qui rendent la vie douce et facile. Nous aident à expérimenter le flow, cet état de concentration et d’efficacité idéal qui fait que l’on ne voit plus le temps passer !

 

Que le temps ne nous manque plus, et même qu’il n’existe plus !

Que l’on fait ce que l’on croit bien de faire sans craindre le regard de l’autre quand on se sent libre d’être qui l’on est vraiment.

 

Les petites choses deviennent finalement UNE grande chose. Elles font la profondeur et la dimension d’un projet, la qualité d’une expérience, et le sans limite de ce que nous voulons proposer sans savoir quoi encore exactement. Ainsi peut aller la VIE et l’on découvre que se laisser porter par l’inspiration donne du courage, une force douce insoupçonnable au 1er abord.

 

Comment cultiver son IKIGAI à la bastide ?

 

  • Faire de ce que l’on aime dans un lieu que l’on AIME: Se sentir comme chez soi ! La Bastide IKIGAI a été pensée comme une grande maison de travail…

 

  • Faire ce pour quoi on est doué dans un lieu qui nous INSPIRE: Se sentir libre de voir plus grand, plus loin, plus haut ! La Bastide IKIGAI offre ses racines et sa nature nous donne des ailes…

 

  • Faire fructifier ses projets dans un lieu qui nous PORTE : Se sentir soutenu sans se faire servir car tout est conçu pour cela ! L’éco-système de la Bastide IKIGAI veille discrètement à notre confort…

 

  • Faire ce dont le monde a besoin dans un lieu qui RESPIRE: Puiser pour offrir à son tour l’essence de ce qui nous comble : La nature, la beauté, la simplicité, l’humain au centre de tout. La Bastide IKIGAI est un havre de paix…

 

Nous allons faire ce que vous nous inspirez, pour qu’à la Bastide IKIGAI, vous vous disiez à coup sûr :

« Je suis là où je dois être »

 

 

Bastide IKIGAI est un espace de coworking inspirant à Aix en Provence ouvert en janvier 2023. Vous pouvez le voir en photo, et même en vidéo… Mais c’est encore mieux de le VIVRE en vrai. Ne pas hésiter à venir visiter la Bastide IKIGAI – 13090 Aix en Provence.