KAIZEN, des petits pas pour parler d’argent…

Sous la pression d’un rythme sans cesse accru, des individus font face au monde sans pouvoir l’habiter et sans parvenir à se l’approprier. Là dessus, réussir sa vie deviendrait une nouvelle injonction ? Une pression supplémentaire encore  ?

 

L’IKIGAI défend l’idée que si l’on EST aligné dans tous ses domaines de sa vie, travailler devient oeuvrer. Que FAIRE et AVOIR deviennent une conséquence du déploiement harmonieux de notre ETRE, y compris dans le domaine professionnel.

Transformer sa passion en profession n’est pourtant pas chose simple. C’est pourquoi nos talents restent très/trop souvent une passion dans le domaine des loisirs que l’on sépare scrupuleusement de son travail, car le mot travail mot vient du latin tripalium, qui veut dire torture.

Le travail et surtout l’argent sont-il un sujet tabou ? Ou bien le fonctionnement de notre économie réputé difficile pour la majorité d’entre nous ? Trouver un modèle économique est-il un passage obligé de la définition de son IKIGAI ?  Clarifier son rapport à l’argent ferait donc aussi partie du chemin ?

 

Nous faisons tous volontiers la liste ce que nous aimons, avec un peu de modestie nous parvenons à reconnaitre nos talents et nous sommes souvent motivés pour contribuer à un monde meilleur…

Mais quand il s’agit faire entrer la question de l’argent dans notre diagramme de l’IKIGAI, nous sommes nombreux à ressentir une sérieuse baisse d’énergie ! Et d’ailleurs, les coach sont souvent maladroits à nous remettre en selle sur ce thème. Ils ne trouvent pas les bons mots. Les questions qui sont sensées nous aider à nous interroger sur ce cercle sont souvent plombantes juste alors qu’on se prenait à rêver d’un projet pro-perso tellement réjouissant !

 

Le cerveau humain est programmé pour résister au changement. face à la peur, il ne propose qu’une alternative : Fuir ou Combattre… La voie du KAIZEN (« changement-meilleur » = amélioration continue) ou technique des petits pas permet de recâbler le système nerveux, et de lever le blocage qui paralyse notre enthousiasme et notre créativité.

 

Alors, pour faire redescendre la pression, essayons d’aborder le cercle de l’IKIGAI lié à l’argent – à petits pas – selon la voie du Kaizen !

 

1. « Ce pour quoi je peux être payé » peut être remplacé par « Comment je peux agir » et le fait que mes actions puissent être rémunérées n’est pas une nécessité. Parfois, on n’a pas besoin d’argent pour agir.

 

2. Si l’on remplace le terme ARGENT par celui d’ACTION, c’est concret, et adapté pour l’IKIGAI des enfants, des retraités et des rentiers. Cela englobe aussi les activités bénévoles, et bien sûr toutes celles qui n’ont pas vocation de nous rémunérer.

 

3. Si notre activité nécessite d’être rémunérée, nous pouvons définir le niveau de rémunération attendu. Chacun est libre de définir le niveau de rémunération qui est acceptable pour lui et de le faire évoluer dans le temps pour qu’il soit confortable aux différentes périodes de sa vie.

 

4. Nous pouvons aussi confronter nos actions et activités au prix qu’il faudra payer pour les réaliser. Si nos activités ont un coût, il vaut mieux le connaitre afin de pouvoir l’assumer.

 

5. Il sera plus créatif de construire le modèle économique de son entreprise pour peu que nos leviers d’actions puissent être disruptifs, Cela arrive quand notre entreprise se trouve sur un marché sans concurrence et que la valeur apportée au client est unique. Si nous créons une entreprise à partir d’un IKIGAI unique, nous aurons imaginé un business tellement original qu’il développera sa valeur dans ce que W Chan Kim & Renée Mauborgne ont appelé l' »Océan Bleu« .

 

Une stratégie Océan Bleu met 3 critères au centre de sa réflexion :

– La valeur apportée au client répondra à des besoins émergents

– Le produit et ses options seront innovants et inédits sur leur marché

– La réduction des coûts sera possible grâce à la redistribution des rôles en interne et la suppression des services inutiles

 

Expérience personnelle :

Ici mon petit personnage est inspiré par son rêve et il arrose une plante en pot. Cette plante a pris la forme de son IKIGAI et elle a déjà bien grandi ! L’engagement est une valeur forte de la Bastide IKIGAI, la réalisation de mon projet professionnel m’a déjà demandé beaucoup de résilience, beaucoup de patience et beaucoup de travail. J’ai sûrement même déjà déployé une force hors du commun pour lui permettre de sortir de terre ! Mais c’est une activité économique, et elle ne pourra donc se soustraire aux alinéas 3 et 4.

J’espère toutefois avoir imaginé un lieu de travail alternatif dont les multiples composantes offrent une valeur unique. Et qu’il fasse partie de cet Océan Bleu !

 

 

Bastide IKIGAI est un espace de coworking inspirant à Aix en Provence ouvert en janvier 2023. La réalisation de mon projet et la rénovation de ce lieu m’ont pris plusieurs années. Vous pouvez le voir en photo, et même en vidéo… Mais c’est encore mieux de le VIVRE en vrai ! Ne pas hésiter à venir visiter la Bastide IKIGAI – 13090 Aix en Provence.

 

 

 

 

 

 

 

Ici, Catherine vous partage
la Mission IKIGAI de la Bastide

Suivre la Vie

à la Bastide IKIGAI